Teen Wolf, saison 4, épisode 7

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Après quelques très bons épisodes, celui-ci s’avère plus faible.

Alors que la série tenait l’occasion de faire un bon huis-clos, elle n’a finalement donné lieu qu’à un épisode près de la transition. Jusque là, la part de mystère était suffisamment épaisse pour travailler la dynamique des épisodes, mais ici, l’intrigue joue beaucoup plus sur ce qu’on sait déjà et ralentit le rythme des révélations. Du coup, la narration a un petit quelque chose d’artificiel, et quelques choix, comme celui de commencer l’épisode par une scène entre le vétérinaire et Satomi ou celui de donner l’identité de l’assassin sans en faire grand chose ensuite, sont franchement discutables ; tout ne s’articule pas si bien que les semaines précédentes en tout cas.

Néanmoins, on peut compter sur le développement des personnages et si l’intrigue ne semble pas énormément progresser, il était bien vu de faire intervenir les enjeux plus personnels : l’argent trouvée n’est pas juste évacuée de la scène comme si de rien n’était, de même que la question de la famille de Malia. Alors que ce personnage était pour le moment un formidable atout comique, qu’on s’était très vite attaché à elle, il était temps donc d’en arriver là. En espérant que par la suite, les choses s’organiseront dans un meilleur équilibre.

Bref, un épisode plaisant, mais aussi  moins fluide, intense et fun que les précédents.

Publicités

Teen Wolf, saison 4, épisode 6

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Un nouveau bon épisode de Teen Wolf.

La saison a vraiment trouvé son rythme et chaque épisode est aussi divertissant que le précédent. Plein d’énergie, celui-ci commence en plus par un morceau de badasserie qui suffit à rappeler que Kate peut encore insuffler plus de fun à la série. Dans l’ensemble, c’est solide, bien mené de bout en bout malgré le nombre des intrigues qu’on nous propose de suivre, tout simplement parce qu’elles ont toutes du sens les unes pour les autres.

On peut compter sur le ton habituel de la série, ses répliques fabuleuses d’auto-dérision – Malia en délivre les trois quarts – et ses émotions tout aussi présentes, qui rendent par exemple le duo Liam-Scott très attachant, ou encore approfondissent les enjeux d’une vraie densité dramatique en rappelant les morts qui « comptent » pour les protagonistes et en projetant de nouveaux dangers. Peut-être n’est-ce pas aussi enthousiasmant de voir Peter reprendre de l’importance, ni Derek revenir au devant de la scène d’une façon qui semble légèrement forcée : c’est dommage, mais il semble qu’il arrive toujours à un point que la série ne sache plus trop quoi faire ou dire de certains de ses personnages, mais nous verrons bien.

Bref, un épisode intense, très divertissant.

Teen Wolf, saison 4, épisodes 4 et 5

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Deux bons épisodes de Teen Wolf.

La secousse finale de l’épisode 3 était prometteuse, et le quatrième prend en charge avec réussite l’intrigue du nouveau loup-garou. La première partie de l’épisode trouve son ton comique et la seconde retrouve tout son sérieux, alors que se mêle à l’affaire l’intrigue de l’assassin. Tout progresse vite, et en toute efficacité : rien de brouillon, les éléments s’alignent bien et dépendent toujours des actions des personnages. Pour ce qui est de l’assassin, il peut au moins compter sur la bêtise de Derek qui ne réalise qu’à la dernière seconde s’être précipité dans un piège, mais malheureusement pour lui, l’imprévisible Peter est revenu à la charge. Si le personnage est un peu trop là quand il peut être utile à l’intrigue, ça reste ici cohérent avec sa personnalité. Du côté des jeunes, les scènes Liam/Scott et Stiles/Malia sont intéressantes, alors qu’on pouvait craindre que la série ait effacé les événements de la saison précédente, elle y revient finalement et l’émotion est là.

L’épisode 5 est du même niveau et fait quelques rappels nécessaires : de quoi s’assurer qu’on puisse suivre et éviter toute dispersion (bon choix de resserrer à ce point les événements sur l’école et le match de lacrosse), en réinsérant par exemple l’intrigue de Kate qui avait été écartée. La structure est quant à elle tout ce qu’il y a de plus classique, jouant de twists plus ou moins surprenants, elle tient tout de même ses promesses au moment culminant de l’épisode qui bénéficie également du bon rythme général. Quelques petites scènes font par ailleurs leur effet, pour l’humour ou les émotions, tandis que se succèdent donc les noms des morts de l’année passée – et joli petit moment tout bête façon père-fils entre Derek et Scott ! En revanche, si Malia s’est fait une belle place dans l’équipe, on ressent moins l’attachement de Kira aux autres à présent, même si c’est tout à fait fun de la voir jouer dans l’équipe !

Bref, Teen Wolf très en forme, solide et fun !

Teen Wolf, saison 4, épisodes 2 et 3

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Un deuxième épisode correct suivi d’un très bon troisième épisode.

Le deuxième épisode de la saison signe le retour à Beacon Hills et revient à une forme assez classique : mystère à résoudre, combats, nouveau mystère en guise de conclusion. Alors évidemment, tout y est, des ralentis à la brume en passant par les répliques overzetop magnifiquement délivrées par Peter Hale, Teen Wolf retrouve en plus sa dérision qui, dans la première partie de l’épisode, donne lieu à de vrais bons moments de comédie. L’affaire du jeune Derek n’aura pas duré trop longtemps, probablement une bonne idée même si, naturellement, ça rend cette intrigue encore plus WTF a posteriori. Dans l’ensemble, on est dans l’attente et on suit plutôt bien cet épisode, dans la mesure où le divertissement est efficace et la dynamique de groupe assez prenante (Malia se révèle tout à fait amusante et attachante), mais on n’est peut-être pas assez dépaysé devant cet effort de remettre Derek au centre de la saison (pour le moment ?). Il y a sûrement de quoi faire avec la relation Kate/Derek qui n’avait été qu’esquissée, et Kate est un personnage à potentiel de fun certain, mais ce n’est rien jusque là de très excitant et de novateur pour la série, qui espérons le retrouvera de l’inspiration.

Le troisième épisode s’avère quant à lui très réussi et va dans une autre direction : s’employant à l’introduction d’un personnage avec humour, il permet d’ouvrir sur des perspectives relationnelles prometteuses. La morsure était inattendue à ce stade et cette décision donne matière à bien des développements intéressants pour Scott, rien de tel pour capter notre attention et relancer notre enthousiasme ! Dans l’ensemble, l’épisode trouve son ton de teen drama, alternant des séquences de romcom attachantes et des défis personnels adaptés, être capitaine d’équipe, empêcher le déménagement de ses parents, des thématiques qui font des personnages ce qu’ils sont tout en étant des étapes vers beaucoup plus.

Bref, Teen Wolf de nouveau enthousiasmante !

Teen Wolf, saison 4, épisode 1

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Un premier épisode en demie-teinte pour Teen Wolf.

L’intrigue de l’épisode très tarabiscotée dans la première partie oblige à des dialogues et des twists un peu ridicules (l’interrogatoire de Scott…), ce n’est du coup pas très prenant ou intéressant, quand en plus, on connaît avant les personnages la réponse qu’ils doivent trouver. Évidemment, la série passe en plus par quelques lieux communs bien à elle, à savoir une fête – 20 secondes pour Kira et Malia qui dansent, sérieusement ? – et oublie par moments la dérision qui fait la réussite de ses dialogues ou de ses séquences overzetop.

La deuxième partie est plus simple et claire, menant avec rythme et efficacité vers la révélation WTFYOUNGDEREK finale, qui s’ajoute donc au premier élément donné dans la fin de saison précédente, le retour de Kate. Il y a matière à faire et il est bien vu de proposer quelque chose d’également inédit. Pour le reste, cet épisode fait au moins l’affaire pour ce qui est de décrire la nouvelle dynamique de groupe ; cette équipe convaincante et attachante donne envie d’être suivie et les absents ne manquent même pas.

Bref, un premier épisode tout juste potable mais dont la révélation est enthousiasmante.

Teen Wolf, saison 3, épisode 24 (season finale)

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Un season finale à la hauteur !

La recette gagnante de Teen Wolf, de l’action, du fun, des punchlines, fait toujours l’affaire et s’agrémente même d’une émotion qui rend tous les enjeux nettement plus tangibles. La mort d’Allison dans l’épisode précédent, celle d’Aiden ici, ne donnent pas non plus lieu à de grandes effusions, faute de temps, mais participent toutes deux de la densité dramatique de la série, qui n’évite pas le danger et continue de faire évoluer ses personnages en relation à ces chocs.

Comme pour chaque season finale, Teen Wolf ne réserve plus de surprises et semble tout de même se contenter de « résoudre » comme attendu ce qui doit l’être, d’où sans doute la conclusion rapide, et le dernier temps en contraste ; mais pour autant cette fois l’ultime confrontation ne déçoit pas tant que ça, grâce entre autres à Stiles-nogitsune qui reste la réussite de cette saison, l’idée explorant bien le talent d’un des meilleurs acteurs de la série, et l’importance de Scott, cruciale, qui fait que tout ne se joue en définitive pas sur le plan de ses pouvoirs comme en première partie de saison, mais sur celui de sa loyauté envers son meilleur ami.

Bref, un épisode de fin de saison efficace, divertissant et touchant.

Teen Wolf, saison 3, épisodes 22 et 23

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Un 22e épisode rythmé de Teen Wolf.

Après la fin du précédent épisode qui annonçait les confrontations à suivre, celui-ci joue le jeu et propose par ailleurs une issue pour Stiles. Contrairement à la première partie de saison qui accumulait les fights, ici, ils sont bien moindres, et l’action est pourtant très efficace : c’est à nouveau le « chaos » et le nogitsune s’efforce de disperser la meute, des révélations tombent, les vieilles rancoeurs ressurgissent et donnent ainsi de l’épaisseur aux conflits. Maintenant, le nogitsune ne s’affaire pas à grand chose d’autre, et heureusement que la série fait progresser l’intrigue simultanément avec le sauvetage de Scott et Lydia, une opération bien vue et plutôt convaincante, même si Peter continue d’apparaître juste quand il faut. Bien qu’un peu confuse (Allison et Kira laissées de côté), la narration parvient à agencer de nombreuses storylines et à donner à tous les personnages, adultes et adolescents, leur importance.

L’épisode 23 quant à lui marque en ce que la série semble pour la première fois oser tuer un de ses personnages principaux. Personnellement, je n’ai pas pu éviter les spoilers et j’attendais donc la scène, tout en digérant les nombreux petits indices ici et là… Dans tous les cas, c’est un choix audacieux et l’exécution rend honneur au personnage, l’émotion y est, d’autant plus quand on est conscient de son évolution en trois saisons qui semblait encore pleine de potentiel. Voilà de quoi donner encore plus de force aux enjeux de cette deuxième partie de saison !

Bref, deux bons épisodes !

Teen Wolf, saison 3, épisode 21

Teen Wolf. -© MTV
Teen Wolf. -© MTV

Un épisode nécessaire et solide de Teen Wolf.

Le principal reproche qu’on pourrait faire à cet épisode est qu’il suit un autre qui faisait déjà office de pause et qu’il semble ainsi la prolonger après une accélération du rythme dans cette partie de saison. Néanmoins, il remplit pleinement sa fonction, à savoir expliquer les origines du nogitsune et donner les clés pour le détruire (et accessoirement relier l’affaire à la première partie de saison), dans une narration fluide qui alterne flashbacks et courtes scènes dans le présent. Si la série n’a pas toujours démontré son talent dans la matière, c’est ici très convaincant. L’épisode construit bien une histoire dans l’histoire, fabrique des enjeux passés, laisse à voir les connections avec le présent et joue enfin habilement de petites piqûres de dérision pour assumer ses clichés.

On s’investit dès lors rapidement et il semble que c’était tout ce qu’il manquait pour qu’on accepte définitivement Kira. Par ailleurs, Teen Wolf travaille une fois de plus les relations parents/ados, soit dans cette storyline de transmission/d’héritage, soit dans ce joli dialogue entre Allison et le père de Stiles, proposant ainsi de revenir sur la thématique habituelle de la prise de responsabilité et des difficultés, angoisses qu’elle implique pour les personnages, de manière touchante.

Bref, un épisode guère surprenant mais bien écrit, qui prépare avec efficacité au dernier temps de la saison.

Teen Wolf, saison 3, épisode 20

Teen Wolf. -© MTV
Teen Wolf. -© MTV

Un épisode un peu décevant de Teen Wolf.

Le passage en hôpital psychiatrique aurait pu être l’occasion d’un petit huis-clos efficace, mais la série ne perd pas de vue ses autres personnages et ne semble proposer ici qu’une storyline de pause pour une petite avancée du côté du vétérinaire et de Scott. Dommage de ne pas avoir joué le jeu à fond, cela donne lieu à une ambiance qui va du froid-horrifique attendu au clair-normal sans toujours une vraie cohérence d’ensemble. De même, l’enjeu personnel de Stiles ne bénéficie pas d’un traitement extraordinaire non plus, le conflit n’est guère exploré, on répète ce qui a déjà été fait/dit et la réalisation même n’apporte pas d’idées bien originales.

La présence des autres personnages est en revanche un point intéressant, elle aide autant à structurer la narration qu’à insinuer de nouvelles pistes possibles ; c’est aussi bien de donner une place à Malia dont on aurait pu croire qu’elle n’avait été que l’affaire de 2 épisodes en marge du reste. Enfin l’intrigue Scott-team a ses moments de ridicule amusants, et elle appuie où ça fait mal : Scott et ses yeux de alpha, n’en a pas la force. Curieuse évolution après la trajectoire de la première partie de saison… Dans tous les cas, on attend de voir quelle sera la nouvelle dynamique, en espérant qu’on évite la solution « loup-garou ».

Bref, un épisode en deçà de la qualité de cette deuxième partie de saison.

Teen Wolf, saison 3, épisode 19

Teen Wolf. -©MTV
Teen Wolf. -©MTV

Un épisode qui, sans être très surprenant, est efficace.

Après la découverte du nogitsune, il s’agit de mettre en scène le chaos et de balader ainsi les personnages d’un coin à l’autre de la ville (la forêt, l’école, et la clinique vétérinaire, comme d’habitude) ; l’épisode maintient ainsi un rythme très enlevé à peine perturbé par les scènes Peter/Lydia, et la succession d’attaques donne enfin à la narration son sentiment de chaos, confirmé par les morts. Tout cela pour fonder la menace et sa dangerosité, tout en faisant simultanément évoluer quelques intrigues parallèles : les pouvoirs de Kira et Peter Hale/Malia. Dans ce dernier cas, on ne peut pas dire que la saison ait si bien géré la chose, en faisant disparaître Peter un moment pour le réintroduire juste quand il faut sans beaucoup d’explications, et on attend encore de voir comment on pourra relier ça au reste.

La construction de l’épisode empêche également toute surprise, le rôle du vétérinaire ainsi présenté en tout début, et ne parlons pas du twist de Stiles qu’on voyait évidemment venir de très loin (dès le previously on en fait). Pour les twists, on repassera donc ! Mais l’intérêt reste de traiter tout cela sous l’angle de l’investissement des personnages, pour donner un peu plus d’épaisseur dramatique à l’intrigue malgré ses gros sabots.

Bref, un épisode auquel il manquait surtout la surprise, mais qui dans l’ensemble s’avère très prenant.