La Review de la semaine [2]

Transparent
Transparent. -©amazon

 

Toujours là.

The Good Wife 6×02

Cette semaine était marquée, comme chaque semaine désormais, par un nouvel épisode de The Good Wife, The Good Wife le génie tranquille et facile. Un deuxième épisode plus réussi que le premiere, qui va d’un registre à l’autre, exploite le potentiel comique de Robyn, et impose définitivement l’identité de Florrick & Agos…. Jusque dans le travail du son ! Chez Florrick & Agos, ainsi qu’au tribunal, il n’y a pas de porte, plus de séparation, et à bien écouter, il n’y a jamais que chez LG qu’il n’y a pas un bruit de fond. Merci pour ce départ en grande pompe de Diane. Dommage que le discours enthousiaste et enthousiasmant « Florrick & Agos, cabinet avec des femmes et des personnes de couleur ! » n’ait pas été tant vérifié dans les faits jusque là, puisque le seul qu’on ait vu de temps en temps à l’écran, c’est Cary Second du nom. Mais peut-être que ça viendra avec le nouvel arrivant ?

 Transparent 1×02 à 1×05

Un peu déçue par les deux épisodes qui suivent l’excellent pilot, mais le quatrième rattrape l’affaire. Plus question des affres sexuelles ou des petits soucis de chacun, mais des vrais enjeux soulevés d’on ne sait où, qui soulèvent à leur tour des sentiments, des rires, et une histoire familiale. Dès qu’on réunit la troupe, ça fonctionne. Josh qui m’aura bien ennuyée dans les épisodes 2 et 3, trouve une intrigue plus intéressante dans cet épisode aussi.

 How To Get Away With Murder 1×02

Non. Alors que j’ai trouvé le pilot très plaisant, j’ai eu l’impression ici d’une mauvaise réplique, défauts grossis, au point que j’en ai revu mon avis sur le premier épisode. Je crois qu’il y a des limites aux invraisemblances, ou tout du moins qu’il faut compenser avec un rythme, des personnages, tout le reste, pour faire « comme si » et accepter de tels retournements de situation. Parce qu’autant une invraisemblance de fond, de situation, passe encore, mais quand elle fait l’enjeu d’un twist sur l’affaire du jour, forcément, ça ne passe plus ! Entre ça et le fait que le client soit une sorte de Colin Sweeney bis, convoquant de fait des questions éthiques amenées et balayées sans subtilité… Et par pitié, arrêtez de prendre les téléspectateurs pour des imbéciles, stop aux flashbacks qui rappellent des intrigues vues il y a une vingtaine de minutes… Quant aux personnages, l’écriture empêche pour le moment d’avoir de la sympathie pour qui que ce soit…

P’tit Quinquin 1×01

On comprendra que je ne suis pas allée plus loin que le premier épisode, endormie que j’étais après ce pilot certes soigné, mais à la fois ennuyant et déplaisant. Le choix d’interprètes amateurs, de même que le comique de la série d’une manière générale, nous met dans une drôle de position, nous téléspectateurs, comme si, pour rire, pour apprécier, il fallait être dans une posture d’observateur moqueur des personnages. Le décalage en lui-même et l’assemblage de comédie et intrigue policière auraient pu fonctionner, s’il avait été réellement efficace, mais après un épisode, on ne garde que le sentiment du vide, comme si rien n’existait vraiment là-dedans.

 À la semaine prochaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s